samedi 16 octobre 2010

C'était pourtant la bonne entame...
Dlr: E
Vul: All
5
RD643
105
RDV108
8
V1087
V98763
A4
ARV106
A9
R2
9765
D97432
52
AD4
32
Reprenons depuis le début. Mercredi soir, je suis en E et je ramasse la donne 26 illustrée à gauche. Les enchères sont les suivantes.
E    S    W    N
1P   -    -   2P
X    -    -   3T

-    -   3K   3C
Tout d'abord une petite remarque sur le passe d'ouest: nous jouons le trèfle fort. L'ouverture d'1P est donc limitée à 15H, et c'est le genre de main où le passe est recommandé. Suivi du débarquement à 3K (qui est d'ailleurs un très bon contrat), mon partenaire a parfaitement décrit sa main.
Encouragé par cette enchère, j'entame fièrement du R de K en espérant la dame chez W, qui pourrait me renvoyer une coupe pour mon 9 de C ou un éventuel uppercut au bénéfice de W. Le mort s'étale et tout mon beau plan s'écroule: je suis rentré dans la fourchette AD alors que le déclarant n'allait probablement pas faire l'impasse K. 
Aurais-je donné le contrat? Et bien non. 
La suite du coup se déroule de la façon suivante: C pour l'as, K pour la dame, 2ème tour de C, roi de T pour l'A, V de K pour raccourcir le déclarant, retour C catastrophique et le déclarant ne touche plus la table (atouts, K et P pour la défense) pour 4 de chute. Evidemment, il n'y a qu'une chute si le déclarant ne touche plus aux atouts après deux tours: la défense n'encaisse alors que 3 atouts, l'A de P et l'A de T.
Mais il est quand même amusant de constater que l'entame qui paraît catastrophique est en fait la bonne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire